Hydrophone

Hydrophone
lundi 16 avril 2018 Marine Bigot

C’est la cabine de téléphone préférée des Anglais plantée ici au beau milieu d’une roselière. Baptisé non sans humour « Hydrophone » par les paysagistes de l’agence PIP, cette installation qui semble flotter sur l’eau à l’extrémité d’un ponton constitue en réalité une hutte d’observation à l’écoute du monde aquatique. Grâce à son « annuaire », elle entend bien favoriser le retour des insectes d’eau dans les Hortillonnages : au lieu des coordonnées de Mr et Ms Smith, l’ouvrage recense en effet toutes les informations relatives aux zones humides et aux invertébrés aquatiques, espèces bien présentes mais totalement invisibles à l’œil nu. Celui qui décrochera le combiné entendra donc le bruit de cette faune trop souvent méconnue, et particulièrement menacée à l’heure où plus de 90% des terres sont occupées par l’homme. A l’image des Hortillonnages, seuls quelques sites naturels tentent en effet de recréer des corridors écologiques pour préserver ces espèces discrètes mais particulièrement touchées par cette colonisation. Une expérience à la fois drôle et engagée pour prendre conscience d’un monde microscopique trop souvent passé sous silence…

L'artiste

Collectif PIP

 
Julian Arthur, né en 1982 et George Richardson, né en 1979, sont les fondateurs de l'agence PIP Partnership Ltd, basée à Brighton. Un binôme complémentaire: à eux deux, ils allient les compétences techniques d'un paysagiste de métier à celles, artistiques, d'un plasticien, réunis par un même amour de la nature et une fascination forte pour les relations homme / environnement. Sans cesse à la recherche d'idées nouvelles, ils s'épanouissent dans la diversité, travaillant aussi bien sur des projets de toitures végétalisées que sur des installations éphémères ou des aires de jeu.