Le bois des rémanents

Le bois des rémanents
vendredi 6 avril 2018 Marine Bigot

Je fagotais, tu fagotais, elles fagotaient… Dans les hortillonnages, à la fabrique légumière s’associait une production ligneuse jadis valorisée. De la bille à la brindille, entre coupes et tresses, les rémanents, pièces de bois délaissées sur place, trouvaient un second souffle. Sur l’île aux Fagots, les branches de saules rémanentes, fagotées en quantité, accueillaient les récoltes de légumes. En ce même lieu aujourd’hui, Le Bois des rémanents, abrite d’intimes clairières nouant un parcours de promenade, ruban lissé ou distendu dans des ambiances abritées ou parfois baignant près d’un rieux. Souche qui peut ! Cette clairière dresse un parterre de souches dont la ronde officialise une scène figée au coeur du bois: un amphithéâtre ligoté par les arbres en coulisses. On s’assoit, on écoute; place nous est faite parmi les épiphytes soigneusement logées, ici et là, au creux des anciens ligneux. Bûches, branches, tiges, paillis…se rebiffent et se dressent, ravivés. Bancs filants, tressage filés, Le Bois des rémanents est (re)devenu un espace vivre et à faire vivre.

L'artiste

Florent & Grégory Morisseau

 
Après douze années d'expérience comme chef de projet au sein de différentes agences parisiennes de paysage et d'urbanisme, Florent Morisseau fonde Chorème, début 2014. Il est associé à Grégory Morisseau, ingénieur paysagiste et géographe. Ils maîtrisent l'expertise de sujets riches et variés, du jardin particulier, à l'étude d'espaces naturels, de la place publique au plan d'aménagement urbain. Il a déjà réalisé deux précédents jardins pour le festival: Le Potager embarqué (étang de Clermont) en 2010 - Grand Prix du concours national des jardins potagers en 2012 et Street Lounges - salons de rue à King's Lynn en Angleterre en 2013. Florent & Grégory MORISSEAU et leur agence CHOREME sont lauréats du concours AJAP 2018 décerné par le Ministère de la Culture récompensant les cinq meilleurs jeunes paysagistes européens.