Pipers’ peace (Ecosse)

Pipers’ peace (Ecosse)
vendredi 3 août 2018 Alexandre Lefèvre

A Arras, à proximité du cimetière du Faubourg d’Amiens, un jardin rend hommage aux 2500 joueurs de cornemuse de la Grande Guerre : en première ligne des bataillons écossais, ces musiciens galvanisaient les troupes de leurs sons puissants. Les paysagistes Anna Rhodes et Melissa Orr se sont laissées inspirer par l’instrument de musique pour concevoir un aménagement typiquement écossais. Avec ses centaurées noires et ses chardons bleus – l’emblème de l’Ecosse – la palette végétale fait référence aux landes de leurs pays, mais aussi à la fabrication traditionnelle de l’instrument écossais. Autrefois, les anches des cornemuses étaient en effet réalisées à partir de tiges de roseaux, tandis que les pipes, les tuyaux, étaient eux façonnés dans du « chêne de marais » – ainsi appelait-on les bois qui, pendant des centaines d’années, étaient mis à reposer au fond des tourbières, ce qui leur conférait une couleur noire caractéristique appréciée des facteurs de cornemuse. Si l’on peut aujourd’hui retrouver ces végétaux dans le jardin, ceux-ci ont également inspirés le choix des matériaux, qui repose sur le contraste entre le chêne noir des « pipes » et le calcaire blanc de l’architecture d’Arras. Enfin, des formes sculpturales reprenant la forme des tuyaux des cornemuse rythment les allées du jardin, à l’image d’une partition de musique.

Informations & accès
  • 2018

L'artiste

Anna Rhodes & Melissa Orr

 
Nées respectivement en 1989 et 1983, les paysagistes Anna Rhodes et Melissa Orr vivent et travaillent à Edinburg (Ecosse). Toutes deux sont tutrices en architecture du paysage à l’Université d’Edinburg. En 2017, elles ont été lauréates du Festival international des jardins à Chaumont-sur-Loire.