Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens 2019

Rendez-vous annuel incontournable, le Festival international de jardins Hortillonnages Amiens 2019 fête sa 10e édition avec 10 nouvelles créations ! Un parcours ponctué d’une cinquantaine de jardins et d’installations imaginés et produits par de jeunes artistes – paysagistes, architectes et plasticiens. Une échappée belle esthétique et poétique, une balade artistique, un voyage paysager au cœur des Hortillonnages amiénois…

En barque / CAMON
Louez une barque au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), pour naviguer pendant 2h30 vers les différentes parcelles investies autour de l’étang de Clermont.

PORT À FUMIER > Accueil par les médiateurs et les volontaires en service civique
accès payant, avec réservation sur place ou en ligne

POUR RÉSERVER UNE BARQUE,
vous avez 2 possibilités :
> réservation en ligne > reportez-vous au calendrier ci-dessous ou cliquez ici !
> sur place > à l’accueil aux horaires d’ouverture

EXCLU INTERNET > barques semaine 17h – 19h à prix réduit

7 juin-1erseptembre > du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
2 septembre-20 octobre > mercredi, jeudi et vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h
Tarifs > 19€ / 1-2 pers. • 23€ / 3-4 pers. • 27€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans + redevance ASCO (par visiteur) : 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

À pied / AMIENS
Accédez par le chemin de halage à l’île aux Fagots et à la presqu’île Robinson ou par le chemin du Malaquis à l’étang de Rivery.
ÎLE AUX FAGOTS > Accueil par les médiateurs et les volontaires en service civique
accès libre et gratuit

15 juin-1erseptembre > 
du mardi au dimanche, 12h30-19h
2 septembre-20 octobre > du mardi au dimanche, 13h30-19h

 


Contactez-nous

+33 (0)6 78 53 55 92  – communication@artetjardins-hdf.com

Black Ship

Black Ship
lundi 16 avril 2018 Marine Bigot
  • photographie d'une sculpture en bois noir, dans l'eau, ressemblant à une épave de bateau Julia Cottin © Yann Monel
  • photographie d'une sculpture en bois noir, dans l'eau, ressemblant à une épave de bateau Julia Cottin © Yann Monel

Au bord d’un îlot, une ossature en bois brûlé émerge des eaux. Sa fragile charpente semble tenir à grand peine, comme si elle avait été malmenée par les vagues. Mais s’agit-il vraiment d’une épave ? La plasticienne Julia Cottin a dessiné sa silhouette en plongeant dans ses archives, des centaines de photographies qu’elle amasse en surfant sur Internet. Tout ici est ambigu : l’assemblage, à la fois monumental et fragile, évoque aussi bien la maquette que le squelette, le phasme que le navire. Son délabrement renvoie autant à la ruine qu’à la construction inachevée, à la catastrophe lointaine ou au passage du temps. Brouillant les repères, l’installation convoque l’idée d’un ici et d’un ailleurs. A la fois onirique et concrète, l’artiste la rattache à l’hétérotopie, un concept cher au philosophe Michel Foucault : certains espaces, et par exemple les bateaux, hébergeraient l’imaginaire de notre société.

L'artiste

Julia Cottin

 
Née en 1981, Julia Cottin est diplômée de l’École supérieure d’art et de design de Saint-Étienne.
Inspirées par les hétérotopies foucaldiennes, ses œuvres interrogent le concept de mémoire et d’Histoire, opérant un glissement dans le temps et dans l’espace.