Réservation en ligne

Réservation en ligne

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens
14 juillet – 18 octobre 2020

Dans le cadre du dispositif de prévention du COVID-19, toute l’équipe d’Art & Jardins | Hauts-de-France est mobilisée pour vous accompagner dans votre parcours-découverte du Festival avec toutes les mesures sanitaires nécessaires : des bornes de gel hydroalcoolique sont à votre disposition ; le port du masque est obligatoire ; pour votre sécurité, nous vous demandons de respecter le sens de visite, et de porter une écoute attentive aux règles d’utilisation des barques avant l’embarquement ; les animaux sont interdits. Après chaque parcours, gilets de sauvetage, barques, rames et moteurs sont désinfectés ; toutes les visites de groupes sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Nous vous souhaitons une agréable promenade artistique et culturelle en toute sérénité.
Gilbert Fillinger
Directeur d’Art & Jardins | Hauts-de-France

Île aux Fagots – Amiens
accès libre et gratuit en déambulation
Depuis le Pont de Beauvillé à Amiens, rejoignez le chemin de halage et entrez par le n°43 sur l’Île aux Fagots pour découvrir un premier espace présentant une dizaine de créations artistiques et paysagères ; en sortant, prolongez votre visite jusqu’à l’île Robinson en longeant la Somme.
> 14 juillet – 31 août • du mardi au dimanche, 12h30-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au dimanche, 13h30-19h

Port à fumier – Camon
accès payant avec location d’une barque électrique
Louez une barque électrique à Camon au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), et naviguez pendant 2h30 d’une parcelle à l’autre pour parcourir les jardins et appréciez les installations disposées autour de l’étang de Clermont.
> 14 juillet – 31 août • du mardi au vendredi, 13h-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au vendredi, 13h-19h / samedi et dimanche, 10h-19h

<<< BILLETTERIE EN LIGNE >>>
Réservez votre parcours-découverte en barque depuis le Port à Fumier dans le module ci-dessous.
Le tarif de location d’une barque électrique se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max.
> 19€ / 1-2 pers. • 24€ / 3-4 pers. • 29€ / 5-6 pers. • gratuit -3 ans
auquel s’ajoute la redevance ASCO (Association syndicale des canaux d’Hortillonnages) pour la protection & la préservation des Hortillonnages
> 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans
Réservez vos temps bien-être sur l’île aux Fagots dans les modules ci-dessous.
Des ateliers de méditation/relaxation sont proposés, en partenariat avec l’Office de Tourisme d’Amiens Métropole : 18 séances d’activités à partager en famille ou entre amis imaginées par « Les ateliers-jeux de l’Être Heureux », « Act’Art » et « Tree Spirit ».
• du 15 juillet au 31 août, les mercredis et dimanches matin, 10h-11h30
• du 1er au 30 septembre, les dimanches matin, 10h-11h30
> tarif adulte 10€ • duo famille (1 adulte + 1 enfant) 16€ 

Conques > Julie Maquet, 2017

Conques > Julie Maquet, 2017
lundi 16 avril 2018 Marine Bigot
  • Julie Maquet © Yann Monel
  • Julie Maquet © Yann Monel

Conques > Julie Maquet, 2017

On pourrait croire qu’un essaim de taille XXL a pris possession de la cabane blanche, derrière l’île de la Pépinière, à l’étang de Clermont : dépassant des murs et du plancher, des abdomens d’insectes surdimensionnés grouillent à l’intérieur de la maisonnette. La réalité est toute autre, puisque ces bas-ventres d’hyménoptères sont nés du recyclage de pneus de vélo usagés. C’est en retournant et en roulant en cône des centaines de ces vieux pneumatiques que la plasticienne Julie Maquet a obtenu cette installation qui, selon les interprétations, fait référence à l’animal, au végétal, mais surtout au sauvage. Loin de l’élément manufacturé dont elle tire sa matière première, l’œuvre repose sur un subterfuge en accord avec le paysage environnant: à l’image des Hortillonnages, elle questionne la frontière entre l’espace urbain et naturel, dans un site d’allure sauvage, mais façonné par l’homme.

L'artiste

Julie Maquet

Née en 1990, Julie Maquet est diplômée des Beaux-Arts d’Angers. La notion de labeur, d’accumulation et de répétition est au cœur de son travail, où les processus systématiques reviennent fréquemment pour transformer des objets usités, quotidiens, en matières précieuses. En résulte des simulacres de nature à l’esthétique singulière, que le geste de la plasticienne réactive, non sans ambiguïté, en pièces aux allures de trophée.