Réservation en ligne

Réservation en ligne

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens

La prochaine édition du Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens ouvrira le 22 mai 2021.

Nous aurons à nouveau le plaisir de vous accueillir lors cette 12e édition du Festival pour vous faire découvrir les jardins et les oeuvres créés par de jeunes paysagistes et plasticiens.

> RDV à Camon au Port à Fumier pour un parcours en barque électrique sur les parcelles du Festival en toute autonomie pendant 2h30 (payant) ;

> RDV à Amiens sur l’Île aux Fagots accessible depuis le chemin de halage pour un parcours-découverte à pied (gratuit).

À très bientôt !

L’équipe d’art & jardins | Hauts-de-France

Pour toute demande d’informations, nous vous invitons à nous adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com

Enjeu de culture > Kelly Lebourgeois, George Salameh, 2014-2020

Enjeu de culture > Kelly Lebourgeois, George Salameh, 2014-2020
lundi 16 avril 2018 Marine Bigot
  • Kelly Lebourgeois, George Salameh © droit réservés art & jardins | Hauts-de-France
  • Kelly Lebourgeois, George Salameh © droit réservés art & jardins | Hauts-de-France
  • Kelly Lebourgeois, George Salameh © Yann Monel
  • Kelly Lebourgeois, George Salameh © Kelly Lebourgeois, George Salameh

L’intervention paysagère de Kelly Lebourgeois et George Salameh vise à révéler le processus de formation du paysage des Hortillonnages. Principalement connu pour son intérêt écologique et sa beauté, le lieu l’est moins pour l’histoire de son exploitation très ancienne par des générations de maraîchers : les hortillons. Ce sont eux qui depuis le moyen-âge ont façonné le lieu. Celui-ci apparaît comme immobile, alors qu’il résulte d’un équilibre entre deux forces opposées : celle de la nature, c’est-à-dire celle de la Somme et de ses affluents, et celle des hortillons devant chaque année travailler la tourbe en curant les rieux (canaux) et en la ramenant sur les berges. À la manière des hortillons qui travaillent la tourbe de leur territoire, ce projet est un modelage, permettant au visiteur de se rendre compte de l’origine anthropique de ce panorama à l’apparence naturelle. La poursuite de l’activité maraîchère dans les Hortillonnages représente un enjeu vital pour la patrimonialisation de ce paysage en apparence naturel mais d’origine anthropique. Ce projet a l’intention de faire prendre conscience de cela au visiteur.

Le dispositif l’invite à débarquer sur l’aire (l’île) et à se promener au travers des cultures et des arbres fruitiers. Le travail maraîcher est mis en valeur par l’aménagement de carrés et de bandes de cultures, où sont plantées d’anciennes variétés de légumes sélectionnées selon les traditions hortillonnes. Cette déambulation le conduit à s’élever sur la « Parcerelle » (passerelle entre deux parcelles), l’amenant à contempler ce jardin maraîcher vu de haut. Alors il peut aussi se rendre compte de la proximité de la ville de Camon, et percevoir l’étang de Clermont. Ce glissement de perspectives, scénographie du paysage, crée un trait d’union entre ville et nature. Entre système classique de culture et approche pédagogique d’un site, le lieu devient atelier-observatoire.

L'artiste

Kelly Lebourgeois, George Salameh

Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles, George Salameh est paysagiste-concepteur indépendant, né en 1978, il travaille de la France au Liban. Kelly Lebourgeois, est quant à elle diplômée de l’École Supérieure d’Architecture des Jardins de Paris (ESAJ) et d’un Master Jardins Historiques Patrimoine et Paysage, obtenu à l’École Supérieure d’Architecture de Versailles. Née en 1989, elle est aussi paysagiste-conceptrice indépendante.