Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

La 11e édition est en cours de préparation ! Si vous souhaitez découvrir en avant-première les 10 nouveaux projets, assistez à la présentation qui sera faite par chacun des artistes sélectionnés, paysagistes et plasticiens, le SAMEDI 7 MARS, de 13h30 à 18h, au Logis du Roy – Square Jules Bocquet, Amiens, en présence du Comité artistique.

Nous vous donnons rendez-vous à partir du VENDREDI 5 JUIN pour l’OUVERTURE du Festival édition 2020.

Inscrivez dès à présent dans vos agendas la date de l’INAUGURATION officielle qui aura lieu SAMEDI 27 JUIN.

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens
5 juin – 18 octobre 2020

Île aux Fagots – Amiens 
accès libre et gratuit en déambulation
Depuis le Pont de Beauvillé à Amiens, rejoignez le chemin de halage et entrez par le n°43 sur l’Île aux Fagots pour découvrir une premier espace présentant une dizaine de créations artistiques et paysagères ; en sortant prolongez votre visite jusqu’à l’île Robinson en longeant la Somme.
> 5 juin – 31 août • du mardi au dimanche, 12h30-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au dimanche, 13h30-19h

Port à fumier – Camon
accès payant avec location d’une barque électrique
Louez une barque électrique à Camon au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), et naviguez pendant 2h30 d’une parcelle à l’autre pour parcourir les jardins et appréciez les installations disposées autour de l’étang de Clermont.
> 5 juin – 31 août • du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h

La BILLETTERIE EN LIGNE sera disponible à partir 20 avril.
Le tarif de location d’une barque électrique se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max.
> 19€ / 1-2 pers. • 24€ / 3-4 pers. • 29€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans
auquel s’ajoute la redevance ASCO pour la protection & la préservation des Hortillonnages
> 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

Pour les réservations GROUPES, vous pouvez contacter dès à présent Marine Bigot, chargée de médiation et de relation avec le public : +33 (0)6 37 25 74 70 – m.bigot@artetjardins-hdf.com

À très bientôt !

L’Équipe d’Art & jardins l Hauts-de-France
+33 (0)3 22 52 52 96 – contact@artetjardins-hdf.com

Réservoir

Réservoir
jeudi 5 avril 2018 Marine Bigot
  • détail de la sculpture sur des jointures métalliques Matthieu Pilaud © Yann Monel
  • photographie d'une sculpture métallique au milieu d'une parcelle verdoyante. La sculpture reprend la forme du FT17, un petit char chenillé français de la Première Guerre Mondiale Matthieu Pilaud © Yann Monel
  • photographie d'une sculpture métallique au milieu d'une parcelle verdoyante. La sculpture reprend la forme du FT17, un petit char chenillé français de la Première Guerre Mondiale Matthieu Pilaud © Yann Monel

Avez-vous déjà entendu parler du “FT17”, petit char chenillé français le plus efficace de la Première Guerre Mondiale ? Ou encore du “Dazzle”, technique de camouflage qui, au moyen de lignes brisées, rendait, dès 1917, les cuirassés britanniques invisibles à l’ennemi ? Oubliées, ces innovations militaires revivent, détournées, sous la coque d’acier du Réservoir, sculpture ajourée en métal conçue par l’artiste Matthieu Pilaud. Des entrecroisements linéaires du “Dazzle” à la forme même de l’oeuvre d’art, semblable à un cuirassé, l’artiste a pioché dans les trouvailles de l’époque au gré de son inspiration. Mais ici, les avancées techniques et industrielles sont renversées : inaccessible, l’habitacle en acier ne peut servir d’abri, quant aux lignes découpées dans les tôles en inox, elles mettent en valeur le panorama plus qu’elles ne fondent l’objet dans le décor… Non pas mémorial guerrier, l’installation rend ainsi hommage au vivant, rendu omniprésent par le poli et les trouées de la structure.

L'artiste

Matthieu Pilaud

 
Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Matthieu Pilaud articule son travail autour de la polymorphie des objets. Construites à l'échelle humaine, ces œuvres, tantôt sérieuses, tantôt ludiques, amènent l'observateur à interagir avec elles et leur environnement. Ses objets, au sens souvent caché, ne cessent ainsi de mettre en rapport le corps avec l'espace, l'art avec le dehors.