Le jardin du troisième train (France-Allemagne)

Le jardin du troisième train (France-Allemagne)
vendredi 3 août 2018 Alexandre Lefèvre

En forêt de Compiègne, la Clairière de l’Armistice est l’un des lieux marquants de la Première Guerre mondiale : le 11 novembre 1918, l’armistice y est signé dans un wagon devenu mondialement célèbre. Conçu par le paysagiste Marc Blume, l’artiste Gilles Brusset et l’architecte Francesca Liggieri, le Jardin du troisième train, projet franco-allemand, aménage l’allée qui mène du parking à la clairière, rendant ainsi mémorable le trajet qui précède la découverte du site. A l’intérieur du sous-bois, les trois concepteurs ont effectué un parallèle symbolique et plastique entre le tracé des tranchées de la Grande Guerre et les formes que dessinent, dans le sol de la forêt, les filaments du réseau mycélien. A leur image, les sentiers du jardin progressent de façon sinueuse sous les frondaisons, délimitant des poches jardinées dans lesquelles le boisement est mis en scène. A ce lacis d’allées, véritable invitation à se lancer à la découverte du sous-bois, s’ajoute une longue banquette basse qui, elle, incite à la contemplation : sertie de plusieurs dizaines de miroirs, son horizontale traverse le lieu ombragé en reflétant le ciel et les feuillages, à l’image d’un troisième train, celui de la paix.

L'artiste

Marc Blume, Gilles Brusset & Francesca Liggieri

 
Le paysagiste allemand Marc Blume, né en 1976 à Leonberg (Allemagne), l’artiste français Gilles Brusset, né à Paris en 1975 et l’architecte italienne Francesca Liggieri, née en 1979 à Rome (Italie), vivent et travaillent à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre, dans le quartier de Belleville à Paris. Depuis plusieurs années, ils conçoivent et réalisent ensemble des interventions artistiques et paysagères, en France comme à l’étranger.