Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens 2019

Rendez-vous annuel incontournable, le Festival international de jardins Hortillonnages Amiens 2019 fête sa 10e édition avec 10 nouvelles créations ! Un parcours ponctué d’une cinquantaine de jardins et d’installations imaginés et produits par de jeunes artistes – paysagistes, architectes et plasticiens. Une échappée belle esthétique et poétique, une balade artistique, un voyage paysager au cœur des Hortillonnages amiénois…

En barque / CAMON
Louez une barque au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), pour naviguer pendant 2h30 vers les différentes parcelles investies autour de l’étang de Clermont.

PORT À FUMIER > Accueil par les médiateurs et les volontaires en service civique
accès payant, avec réservation sur place ou en ligne

7 juin-1erseptembre > du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
2 septembre-20 octobre > mercredi, jeudi et vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h
Tarifs • 19€ / 1-2 pers. • 23€ / 3-4 pers. • 27€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans + redevance ASCO (par visiteur) : • 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

À pied / AMIENS
Accédez par le chemin de halage à l’île aux Fagots et à la presqu’île Robinson ou par le chemin du Malaquis à l’étang de Rivery.
ÎLE AUX FAGOTS > Accueil par les médiateurs et les volontaires en service civique
accès libre et gratuit

7 juin-1erseptembre > du mardi au dimanche, 12h30-19h
2 septembre-20 octobre > du mardi au dimanche, 13h30-19h

 


Contactez-nous

+33 (0)6 78 53 55 92  – communication@artetjardins-hdf.com

Hortillophones

Hortillophones
mardi 23 avril 2019 Marine Bigot
  • trois ensemble en forme de mégaphone marron sur des piliers, de face et de profil, croquis du projet Hortillophones de Raphaëlle Duquesnoy Raphaëlle Duquesnoy, Olivier Chouteau © Raphaëlle Duquesnoy

Les Hortillophones sont des machineries acoustiques qui amplifient les particularités du paysage sonore des Hortillonnages d’Amiens. Fabriqués en céramique avec Olivier Chouteau, ils permettent de glisser l’oreille et de focaliser l’écoute sur des points d’ouïes remarquables choisis pour leurs qualités de panoramas sonores. Ils mettent en valeur la faune locale, la végétation, la vie du parc et leurs multiples interactions avec la cité. Les Hortillophones prennent place dans trois lieux du parcours qui témoignent de la typographie sonore des hortillonnages. Deux dispositifs, implantés sur l’étang de Clermont, mettent à l’honneur l’ambiance des jardins, les bruissements de la végétation et la richesse ornithologique du site. Selon l’instant, vous entendrez le chant du troglodyte mignon, le cri du grèbe huppé, les cloches de la cathédrale Notre-Dame et le sifflement des trains de la gare d’Amiens. Un autre hortillophone prend place sur l’île aux Fagots, et vous entendrez la rumeur de la ville entremêlée au chahut des phragmites des joncs. L’écoute est un formidable moyen de sensibiliser à l’écologie du paysage sonore : elle révèle tout ce que l‘oeil ne peut pas percevoir, et aussi la partition musicale dans laquelle nous sommes immergés chaque jour sans y prêter attention. Sans produire de son, les Hortillophones amplifient l’existant afin de se réapproprier la poésie du site, sans le perturber. Ouvrez vos écoutilles…

L'artiste

Raphaëlle Duquesnoy

 
Née dans le bassin minier lensois, Raphaëlle Duquesnoy vit dans le bocage nantais. Entre la création d’objets audibles et la mise au point de dispositifs d’immersions sonores, son travail invite à réinterroger notre pratique de l’écoute tout en faisant émerger de cette conscience oubliée, le lien indéfectible que tient le son avec notre idée du monde. À l’origine ingénieur du son, puis designer sonore, elle imagine des architectures audibles, et détourne les lois de l’espace acoustique afin d’en extraire une certaine splendeur sonore. Ses productions suggèrent une autre conception de l’écoute et portent une réflexion tout aussi engagée que poétique de l’espace sonore qui nous habite.