Réservation en ligne

Festival international de jardins |
Hortillonnages Amiens 2022
Visite de l’exposition en barque


CAMON / PORT À FUMIER – Parcours en barque
Ponton d’embarquement
35 rue Roger Allou – 80450 Camon

À CAMON, louez une barque pour 2h30 et naviguez vers les différentes parcelles investies autour de l’étang de Clermont.

Le tarif de location d’une barque se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max. incluant enfant(s) de -3 ans
* 20€ / 1-2 pers. * 25€ / 3-4 pers. * 30€ / 5-6 pers. * gratuit -3 ans
+ redevance ASCO par personne : 1€ / 11 ans et + * 0,50€ / 3-10 ans
>>> Uniquement sur réservation en ligne
Pour prendre connaissance des conditions générales de vente, cliquez ici
Pour raison de sécurité, les animaux ne sont pas admis dans les barques. Les poussettes doivent être déposées à l’accueil.


Nous invitons les visiteurs à continuer à respecter les gestes barrières afin de lutter contre la propagation du COVID-19.
Si vous souhaitez davantage de précisions, nous vous invitons à consulter l’évolution des consignes d’accueil et les règles sanitaires en vigueur sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus


Pour toute demande d’informations, vous pouvez adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com
ou appeler le +33 6 78 53 55 92

Au plaisir de vous accueillir prochainement !

L’équipe d’Art & Jardins | Hauts-de-France

Le rivage des cirses > SYLVESTRE, 2021

Le rivage des cirses > SYLVESTRE, 2021
lundi 12 avril 2021 Marine Bigot
  • Sylvestre © Yann Monel
  • Sylvestre © Yann Monel
  • Sylvestre © Yann Monel
  • Sylvestre © atelier Sylvestre

ll y a bien longtemps, les Hortillons ont su voir un potentiel de fertilité dans le marais sauvage. Ils ont installé un dialogue entre l’eau et la terre, entre le milieu et l’activité humaine. Aujourd’hui, l’élan du sauvage érode la structure ancestrale des jardins sur l’eau. Sur les plateaux, l’agriculture intensive gomme le parcellaire d’autrefois et étire les paysages. Pendant ce temps, les fonds de vallées se referment, les dynamiques naturelles spontanées reprennent, l’exubérance du sauvage s’exprime.

Le maraîcher regarde la prairie qui a gagné le jardin et ses yeux s’arrêtent devant les cirses qui peuplent la jachère de leurs grandes hampes claires. Le cirse maraîcher, ce vieux légume des prairies c’est le vent qui le sème dans la mêlée des autres herbes. À la fois chardon et légume, sauvage et compagnon des lieux cultivés, plante méconnue appartenant à un genre botanique déprécié, il se place à la frontière entre le monde sauvage et l’univers domestique, charmant la vue et le goût. Le destin d’une plante rencontre ici l’histoire des Hortillonnages.

Le jardin met en scène cette rencontre et se développe autour du Circium oleraceum. Pour le cueilleur, la présence du cirse maraîcher transforme la forêt en jardin et la prairie en culture. Poussant spontanément dans les lieux humides et sur les berges des cours d’eau du nord et de l’est de la France, le cirse maraîcher trouve dans les Hortillonnages d’Amiens un territoire de prédilection.

Le visiteur est amené à découvrir cette plante méconnue dans son propre milieu parmi ses compagnes des prairies humides et des mégaphorbiaies. La description de la plante apparaît dans le jardin. Elle aide le visiteur à l’identifier et lui permet de nouer une relation avec elle.

Inspiré par le concept de paraculture, forme de culture au sein même du milieu sauvage, l’atelier Sylvestre considère le milieu spontané des Hortillonnages comme un jardin. En accostant sur Le rivage des cirses, le visiteur est invité à rêver de nouvelles formes de jardin où le geste jardinier accompagne la dynamique du milieu.

L'artiste

SYLVESTRE

Fondé en 2020, l’atelier Sylvestre réunit deux paysagistes, Étienne Lapleau et Louis Richard, tous deux diplômés de l’École nationale supérieure de paysage de Versailles, avec des compétences croisées en urbanisme aussi bien qu’en botanique. Par l’adjectif sylvestre, issu du latin sylva, « de la forêt », leur duo marque ainsi son intérêt pour la flore sauvage, spontanée, dont s’inspirent leurs jardins.