Réservation en ligne

Festival international de jardins |
Hortillonnages Amiens 2022
Visite de l’exposition en barque


CAMON / PORT À FUMIER – Parcours en barque
Ponton d’embarquement
35 rue Roger Allou – 80450 Camon

À CAMON, louez une barque pour 2h30 et naviguez vers les différentes parcelles investies autour de l’étang de Clermont.

Le tarif de location d’une barque se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max. incluant enfant(s) de -3 ans
* 20€ / 1-2 pers. * 25€ / 3-4 pers. * 30€ / 5-6 pers. * gratuit -3 ans
+ redevance ASCO par personne : 1€ / 11 ans et + * 0,50€ / 3-10 ans
>>> Uniquement sur réservation en ligne
Pour prendre connaissance des conditions générales de vente, cliquez ici
Pour raison de sécurité, les animaux ne sont pas admis dans les barques. Les poussettes doivent être déposées à l’accueil.


Nous invitons les visiteurs à continuer à respecter les gestes barrières afin de lutter contre la propagation du COVID-19.
Si vous souhaitez davantage de précisions, nous vous invitons à consulter l’évolution des consignes d’accueil et les règles sanitaires en vigueur sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus


Pour toute demande d’informations, vous pouvez adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com
ou appeler le +33 6 78 53 55 92

Au plaisir de vous accueillir prochainement !

L’équipe d’Art & Jardins | Hauts-de-France

Akpaku > Kokou Ferdinand Makouvia, 2022

Akpaku > Kokou Ferdinand Makouvia, 2022
jeudi 24 mars 2022 Marine Bigot
  • Kokou Ferdinand Makouvia © Kokou Ferdinand Makouvia

Akpaku, calebasse en Éwé (une langue parlée au Togo), est un fruit utilisé à l’état sec pour divers usages qui a surtout une fonction symbolique dans certaines croyances africaines, celle d’un objet rituel matérialisant la forme du monde invisible sur Terre et servant à conserver des décisions sacrées entre les hommes et les divinités.
Dans les Hortillonnages, l’œuvre de Kokou Ferdinand Makouvia reprend ce rituel. Akpaku convoque les ancêtres des lieux pour une conversation avec les éléments du site afin de réfléchir à la préservation de cet environnement et à son identité. Durant le processus de création, l’artiste récupère des petits objets de part et d’autre des parcelles et collecte des souvenirs chez les habitants des communes à proximité du site. Remplie de ces trouvailles et fermée hermétiquement, la calebasse forme alors le noyau d’une gigantesque laitue flottante en céramique, en hommage à l’époque maraîchère des Hortillonnages. Les feuilles de la laitue sont issues des quatre éléments de la nature utilisés à travers la technique de la céramique : la terre et l’eau puis l’air et le feu. Tels des murs protecteurs, ils constituent une architecture intelligente autour de la calebasse, un “espace sacré” de conversation entre les forces vives des Hortillonnages. L’œuvre devient alors un concentré des énergies du site. Le visiteur est invité à participer à ce rituel de l’Akpaku, cette grande et infinie conversation, en prononçant quelques mots sur une poignée de terre qu’il pourra jeter dans l’eau à côté de l’installation.

L'artiste

Kokou Ferdinand Makouvia

Diplômé de l’Institut National Supérieur d’Arts d’Abidjan, de l’École Supérieure d’Art et de Design de Valenciennes, puis des Beaux-Arts de Paris, Kokou Ferdinand Makouvia vit et travaille entre Paris et Lomé. Il effectue plusieurs résidences de création aux Pays-Bas, à De Ateliers (Amsterdam), à EKWC - European Ceramic Workcentre - (Oisterwijk) et au Kunstfort (Vijfhuizen). Il a reçu plusieurs distinctions dont le Salomon Foundation Residency Awards 2021. Il est sélectionné pour la prochaine Biennale de Dakar (Sénégal) qui aura lieu en mai 2022 et participera à la Biennale de Congo Biennale à l’automne 2022. Il est représenté par la galerie Sator (Paris).