Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

La 11e édition est en cours de préparation ! Si vous souhaitez découvrir en avant-première les 10 nouveaux projets, assistez à la présentation qui sera faite par chacun des artistes sélectionnés, paysagistes et plasticiens, le SAMEDI 7 MARS, de 13h30 à 18h, au Logis du Roy – Square Jules Bocquet, Amiens, en présence du Comité artistique.

Nous vous donnons rendez-vous à partir du VENDREDI 5 JUIN pour l’OUVERTURE du Festival édition 2020.

Inscrivez, dès à présent, dans vos agendas la date de l’INAUGURATION officielle qui aura lieu SAMEDI 27 JUIN, à 18h.

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens
5 juin – 18 octobre 2020

Île aux Fagots – Amiens 
accès libre et gratuit en déambulation
Depuis le Pont de Beauvillé à Amiens, rejoignez le chemin de halage et entrez par le n°43 sur l’Île aux Fagots pour découvrir un premier espace présentant une dizaine de créations artistiques et paysagères ; en sortant, prolongez votre visite jusqu’à l’île Robinson en longeant la Somme.
> 5 juin – 31 août • du mardi au dimanche, 12h30-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au dimanche, 13h30-19h

Port à fumier – Camon
accès payant avec location d’une barque électrique
Louez une barque électrique à Camon au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), et naviguez pendant 2h30 d’une parcelle à l’autre pour parcourir les jardins et appréciez les installations disposées autour de l’étang de Clermont.
> 5 juin – 31 août • du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h

La BILLETTERIE EN LIGNE sera disponible à partir 6 avril.
Le tarif de location d’une barque électrique se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max.
> 19€ / 1-2 pers. • 24€ / 3-4 pers. • 29€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans
auquel s’ajoute la redevance ASCO pour la protection & la préservation des Hortillonnages
> 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

Pour les réservations GROUPES, vous pouvez contacter dès à présent Marine Bigot, chargée de médiation et de relation avec le public : +33 (0)6 37 25 74 70 – m.bigot@artetjardins-hdf.com

À très bientôt !

L’Équipe d’Art & jardins l Hauts-de-France
+33 (0)3 22 52 52 96 – contact@artetjardins-hdf.com

Follow me

Follow me
lundi 16 avril 2018 Marine Bigot
  • photographie d'un jardin avec un table en bois et une maison blanche Collectif Blah Blah Blah © Yann Monel
  • photographie d'une table en bois et de ses 6 assises en bois au milieu d'un jardin verdoyant Collectif Blah Blah Blah © Yann Monel

“L’homme est revenu, suivez-nous!”. C’est avec ce mot d’ordre que le collectif Blah Blah Blah tire une île de la friche où elle était tombée. Abandonnée, inaccessible, l’endroit faisait bande à part, comme isolé du reste des Hortillonnages. Luxuriante et désordonnée, la nature avait transformé  l’endroit en masse végétale opaque. Mais loin d’être désert, ce fouillis recellait de nombreux secrets, infimes mais révélateurs du passé du lieu : bouteilles en plastique ou en verre, chaises, barbecue, arrosoir et cruche reposaient au milieu des bambous et des ronces, aux côtés d’un cerisier en fleur ou de troncs envahis par le lierre. Les trois membres du collectif se sont emparés de ces vestiges pour raconter une histoire, celle d’un lieu habité puis délaissé. Débroussailleuse en main, elles ont redessiné la végétation autour de ces témoins du passé. Promenez-vous, vous les retrouverez, disséminés sur le territoire insulaire. Nulle matière n’a quitté l’île : ainsi, la végétation se retrouve à l’horizontale, triée et rangée, tressée sur le pourtour d’une cabane à colombages typique des Hortillonnages. Plus loin, certains arbres se transforment en chaises ou bancs, où s’asseoir pour apprécier l’île différemment.

 

L'artiste

Collectif Blah Blah Blah : Zoé Joarlette, Monika Malikova, Mariana Seremet

Nées en 1984, 1985, et 1986, Monika Malikova, paysagiste au sein du bureau d’études Luxconsult, Zoé Joarlette, designeur spécialisée en menuiserie, et Mariana Seremet, chercheuse à l’Université de Liège, se rencontrent lors de leur Master architecte du paysage au sein des institutions universitaires Gembloux – La Cambre – Haute école Charlemagne de Belgique. Ses trois profils complémentaires fondent ensuite le collectif « Blah Blah Blah », qui aux facettes artistiques, allie maîtrise technique et connaissance des végétaux, trois ingrédients indispensables à la réussite d’un projet de paysage.