Réservation en ligne

Festival international de jardins |
Hortillonnages Amiens 2022
Visite de l’exposition en barque


CAMON / PORT À FUMIER – Parcours en barque
Ponton d’embarquement
35 rue Roger Allou – 80450 Camon

À CAMON, louez une barque pour 2h30 et naviguez vers les différentes parcelles investies autour de l’étang de Clermont.

Le tarif de location d’une barque se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max. incluant enfant(s) de -3 ans
* 20€ / 1-2 pers. * 25€ / 3-4 pers. * 30€ / 5-6 pers. * gratuit -3 ans
+ redevance ASCO par personne : 1€ / 11 ans et + * 0,50€ / 3-10 ans
>>> Uniquement sur réservation en ligne
Pour prendre connaissance des conditions générales de vente, cliquez ici
Pour raison de sécurité, les animaux ne sont pas admis dans les barques. Les poussettes doivent être déposées à l’accueil.


Nous invitons les visiteurs à continuer à respecter les gestes barrières afin de lutter contre la propagation du COVID-19.
Si vous souhaitez davantage de précisions, nous vous invitons à consulter l’évolution des consignes d’accueil et les règles sanitaires en vigueur sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus


Pour toute demande d’informations, vous pouvez adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com
ou appeler le +33 6 78 53 55 92

Au plaisir de vous accueillir prochainement !

L’équipe d’Art & Jardins | Hauts-de-France

Île était une fois > Green Resistance, 2019

Île était une fois > Green Resistance, 2019
mardi 23 avril 2019 Marine Bigot
  • Green Resistance © Yann Monel
  • Green Resistance © Yann Monel
  • Green Resistance © Green Resistance
  • Green Resistance © Yann Monel

Île était une fois vous invite à une balade poétique dans l’univers d’une exploratrice naufragée. Souvenir de son voyage interrompu, un bateau échoué ouvert aux visiteurs… Les bancs, installés sur le pont sous la pergola coiffée de houblon, engagent à la rencontre et à l’observation. Devant la proue, les sillons creusés par la chercheuse de trésor forment une mer de dunes menant à sa hutte de saules tressés, et un abri revêtu de plantes grimpantes allie à l’immobilité flexible de l’osier le lent mouvement du végétal vivant. Le choix des matériaux et le mélange des essences permet à l’oeuvre d’évoluer au gré des variations climatiques. La présence de nombreux comestibles invite à la cueillette et à la réflexion sur la fonction nutritive du monde végétal ; les perspectives naturelles ouvrent au cheminement tant physique qu’intérieur, plongeant le visiteur dans l’univers merveilleux d’une aventure naturaliste. Inspirée du mythe de Perséphone, déesse du monde souterrain associée au cycle des saisons, cette balade îlienne interpelle le visiteur sur le monde du vivant, de la mort et de la saisonnalité, de l’impermanence et de la renaissance. Le trésor à découvrir parmi les abris, les fleurs et les fruits est celui de la culture de la vie, de l’alliance et de la dépendance de l’homme à la nature, du potentiel fabuleux des graines, une poignée de semences étant par essence un jardin virtuel.

L'artiste

Green Resistance

Depuis 2014, le collectif Green Résistance mêle médiateurs culturels, paysagistes, environnementalistes et scénographes. Issus d’horizons différents, de l’Ecole du Breuil, de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, d’AgrosParisTech ou des Compagnons du Devoir, ils mènent des actions pensées et conçues de manière éthique et responsable, sous-tendue par une démarche écologique. Leurs projets tendent à préserver l’environnement et la biodiversité́, et à promouvoir la culture sous toutes ses formes.