Réservation en ligne

Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens

Cher public, Chers visiteurs,
Nous vous remercions d’être venus nombreux pour découvrir les créations de la 12ème édition du Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens.
Actuellement fermé, le Festival ouvrira à nouveau ses portes du jeudi 26 mai au dimanche 16 octobre 2022.

Pour toute demande d’informations, nous vous invitons à nous adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com

Au plaisir de vous retrouver pour la prochaine édition !

L’équipe d’Art & Jardins | Hauts-de-France

Le Jardin des bleuets > Jardin de la Paix polonais, 2020-2021

Le Jardin des bleuets > Jardin de la Paix polonais, 2020-2021
mardi 17 novembre 2020 Marine Bigot
  • Aleksandra Gierko © Aleksandra Gierko

Le Jardin des bleuets > Jardin de la Paix polonais, 2020-2021

Le Monument aux volontaires polonais de Neuville-Saint-Vaast commémore l’engagement des soldats polonais aux côtés de l’Armée française pendant la Grande Guerre. Dès 1914, ils sont 2.000 volontaires à combattre avec la France, et, en 1917, le président Poincaré autorise la création d’une Armée polonaise en France. Elle est couramment appelée Armée bleu-horizon en raison des uniformes bleus portés par les soldats. Le Jardin de la Paix polonais conçu par Aleksandra Gierko s’inspire de cette Armée bleue pour proposer un lieu de réflexion en hommage aux combattants polonais. Composé de collines et de rigoles, le jardin est un cocon de verdure et de silence aux lignes de fuite s’ouvrant vers l’horizon, avec des ponctuations en relief qui font écho à la forme des casquettes de l’Armée polonaise. Au centre du jardin sont positionnés trois bancs en béton blanc sur lesquels sont inscrits en différents langues plus jamais Nigdy więcej never again... Quant à la végétation, elle évoque le paysage traditionnel polonais et ponctue le parcours dans le jardin de symboles : les tilleuls, arbre emblématique de la culture littéraire et artistique de la Pologne, les bleuets en écho à la couleur des uniformes des soldats, et le pavot au devoir de mémoire de la Première Guerre Mondiale. Le jardin s’offre ainsi aux promeneurs comme un espace narratif et paisible, lieu de résilience entre passé, présent et futur.

L'artiste

Aleksandra Gierko