Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

La 11e édition est en cours de préparation ! Si vous souhaitez découvrir en avant-première les 10 nouveaux projets, assistez à la présentation qui sera faite par chacun des artistes sélectionnés, paysagistes et plasticiens, le SAMEDI 7 MARS, de 13h30 à 18h, au Logis du Roy – Square Jules Bocquet, Amiens, en présence du Comité artistique.

Nous vous donnons rendez-vous à partir du VENDREDI 5 JUIN pour l’OUVERTURE du Festival édition 2020.

Inscrivez, dès à présent, dans vos agendas la date de l’INAUGURATION officielle qui aura lieu SAMEDI 27 JUIN, à 18h.

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens
5 juin – 18 octobre 2020

Île aux Fagots – Amiens 
accès libre et gratuit en déambulation
Depuis le Pont de Beauvillé à Amiens, rejoignez le chemin de halage et entrez par le n°43 sur l’Île aux Fagots pour découvrir un premier espace présentant une dizaine de créations artistiques et paysagères ; en sortant, prolongez votre visite jusqu’à l’île Robinson en longeant la Somme.
> 5 juin – 31 août • du mardi au dimanche, 12h30-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au dimanche, 13h30-19h

Port à fumier – Camon
accès payant avec location d’une barque électrique
Louez une barque électrique à Camon au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), et naviguez pendant 2h30 d’une parcelle à l’autre pour parcourir les jardins et appréciez les installations disposées autour de l’étang de Clermont.
> 5 juin – 31 août • du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h

La BILLETTERIE EN LIGNE sera disponible à partir 6 avril.
Le tarif de location d’une barque électrique se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max.
> 19€ / 1-2 pers. • 24€ / 3-4 pers. • 29€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans
auquel s’ajoute la redevance ASCO pour la protection & la préservation des Hortillonnages
> 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

Pour les réservations GROUPES, vous pouvez contacter dès à présent Marine Bigot, chargée de médiation et de relation avec le public : +33 (0)6 37 25 74 70 – m.bigot@artetjardins-hdf.com

À très bientôt !

L’Équipe d’Art & jardins l Hauts-de-France
+33 (0)3 22 52 52 96 – contact@artetjardins-hdf.com

L’île de la Pépinière

L’île de la Pépinière
lundi 16 avril 2018 Marine Bigot

Fanny Antoine Milhomme, Jean-Philippe Teyssier © art & jardins | Hauts-de-France droits réservés

L’île de la pépinière produit du saule, c’est sa matière première : derrière, l’idée de deux paysagistes, Fanny Anthoine-Milhomme et Jean-Philippe Teyssier, qui en visitant les Hortillonnages pour la première fois, se rendent compte qu’une technique d’encorbellement des rives, utilisant des planches pour enserrer les parcelles, a désormais pris le pas sur les traditions ancestrales ; clayonnage et fascinage. Efficace, puisqu’elle ne nécessite aucun entretien pendant sept ans, cette pratique moderne n’en est pas moins problématique pour la biodiversité de ce marais jardiné : en effet, elle supprime la berge, point de contact entre la terre et l’eau, et important réservoir de faune et de flore. Les paysagistes décident alors de proposer à la ville d’Amiens un territoire de service public, à la fois réserve de matériaux et zone d’expérimentation. Leur parcelle devient dès lors une véritable pépinière dédiée au maintien des berges, problématique principale des Hortillonnages. Plus de 3000 saules d’essences différentes – Triandra, Alba, Fragilis, Purpurea Daphnoides, Purpurea Elix, etc. –  y poussent en bandes agricoles, conduites selon plusieurs modes, jolie mise en scène d’une production d’intérêt général.

L'artiste

Fanny Anthoine-Milhomme, Jean-Philippe Teyssier

Jean-Philippe Teyssier, né en 1978, et Fanny Anthoine-Milhomme, née en 1884, se rencontrent lors de leurs études à l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, dont ils sortent tous deux diplômés en 2009. Ils vivent et travaillent à Paris où ils poursuivent chacun une carrière en agence de paysage : le premier est aujourd’hui membre du cabinet Mutabilis, tandis que la seconde est désormais chargée de projet à l'Atelier Marion Talagrand, paysage et urbanisme.