Réservation en ligne

Réservation en ligne

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens

La prochaine édition du Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens ouvrira le 22 mai 2021.

Nous aurons à nouveau le plaisir de vous accueillir lors cette 12e édition du Festival pour vous faire découvrir les jardins et les oeuvres créés par de jeunes paysagistes et plasticiens.

> RDV à Camon au Port à Fumier pour un parcours en barque électrique sur les parcelles du Festival en toute autonomie pendant 2h30 (payant) ;

> RDV à Amiens sur l’Île aux Fagots accessible depuis le chemin de halage pour un parcours-découverte à pied (gratuit).

À très bientôt !

L’équipe d’art & jardins | Hauts-de-France

Pour toute demande d’informations, nous vous invitons à nous adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com

Rosebud – le jardin secret > Julie Martineau & Holger Schröder, 2019

Rosebud – le jardin secret > Julie Martineau & Holger Schröder, 2019
jeudi 2 mai 2019 Marine Bigot
  • Julie Parenteau & Holger Schröder © Julie Parenteau & Holger Schröder

Rosebud – le jardin secret > Julie Martineau & Holger Schröder, 2019

Inscrit sur une fin de rempart de Vauban, le site est un interstice dérobé du tissu urbain, où la végétation a spontanément donné le ton romantique ; érables sycomores, frênes, troènes et robiniers ont donné corps et espaces organiques à une parcelle de 5m x 50 m délimitée par des clôtures rectilignes. Ancrés en haut des pentes du talus fortifié, les arbres solitaires penchés, développés et enveloppés, en cépées vigoureuses, en duos de part et d’autre de la clôture, ont défini les densités, les ombres et clairières du jardin. Les arbres et clôtures servent de support au lierre vigoureux, qui contribue lui aussi à varier la volumétrie du lieu et à faire oublier sa
linéarité mais aussi qui favorise son repli. Comme intention de jardin, il s’agit là d’établir la rencontre voire une confrontation entre cette nature vigoureuse néanmoins discrète, et le rosier (grimpant), plante tout aussi virulente mais surtout emblématique des jardins, prisée pour la délicatesse de ses fleurs. En y introduisant « La Fleur », cet espace introverti s’entrouvre à la curiosité tout en préservant la dimension de ses secrets. De ce contraste naît le Rosebud – le jardin secret. Des rosiers grimpants/lianes marquent l’entrée du jardin, on en retrouve quelques-uns sur toute sa longueur, dissimulés aux pieds des arbres et des clôtures, dont ils s’emparent ponctuellement en soulignant le « clair-obscur » du lieu. Les rosiers alternent avec d’autres plantes grimpantes à fleurs qui s’agrippent aux clôtures, comme les chèvrefeuilles et les clématites (jardin grimpant). Au printemps, un jardin préalable constitué de fleurs vivaces blanches (aspérules) s’étire au sol sur toute la longueur de la parcelle, son dessin orienté indique les plantes grimpantes qui fleuriront quelques jours/semaines plus tard. Des fougères et graminées variées accompagnent les aspérules en formant une nouvelle (micro) topographie au sol ombragé (jardin rampant).

Informations & accès
  • 2019
  • accès à pied

L'artiste

Julie Martineau & Holger Schröder