Réservation en ligne

Réservation en ligne

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens

La prochaine édition du Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens ouvrira le 22 mai 2021.

Nous aurons à nouveau le plaisir de vous accueillir lors cette 12e édition du Festival pour vous faire découvrir les jardins et les oeuvres créés par de jeunes paysagistes et plasticiens.

> RDV à Camon au Port à Fumier pour un parcours en barque électrique sur les parcelles du Festival en toute autonomie pendant 2h30 (payant) ;

> RDV à Amiens sur l’Île aux Fagots accessible depuis le chemin de halage pour un parcours-découverte à pied (gratuit).

À très bientôt !

L’équipe d’art & jardins | Hauts-de-France

Pour toute demande d’informations, nous vous invitons à nous adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com

Géométrie de la chute > Sylvie Bonnot, 2020

Géométrie de la chute > Sylvie Bonnot, 2020
lundi 6 avril 2020 Marine Bigot
  • Sylvie Bonnot © Yann Monel
  • Sylvie Bonnot © Yann Monel
  • Sylvie Bonnot © Yann Monel
  • Sylvie Bonnot © Sylvie Bonnot

Géométrie de la chute > Sylvie Bonnot, 2020

L’installation est composée de 13 grandes souches de pins Douglas issues de forêts détruites par une tempête (épiphénomène) au sud de la Saône-et-Loire, en décembre dernier, en une nuit. Ces forêts ont été façonnées par le père de l’artiste ; elles jouxtent la maison de son enfance : elles font figure de « massif racine ». Depuis plus de quatre mois, c’est une campagne photographique entreprise dans la continuité de la commande Derrière la retenue (Fondation Facim, EDF, Actes Sud) qui favorise l’étude et la compréhension d’un chaos bouleversant. Ce nouveau travail de prises de vue vise ainsi à faire l’état des lieux d’un paysage intime renversé, d’arbres à terre, de souches monstrueuses arrachées par des vents de 150 km/h, aujourd’hui récurrents, et témoigne aussi du bouleversement climatique dans nos paysages les plus ordinaires. Ce dernier évoque la violence des tranchées, les arbres mutilés de la Grande Guerre. Le vent a occasionné des mikados précaires – chablis – qui déstructurent l’orthogonalité propre aux plantations en futaie. Les souches sont les vestiges de 50 à 60 années d’un travail toujours manuel, de soins constants. Elles forment le substrat de cette forêt. Dénuées de valeur commerciale, leurs caractéristiques esthétiques sont saisissantes, elles attestent autant de l’arrachement que de l’attachement à la terre. Le site des Hortillonnages d’Amiens devient le nouveau cadre de ce système racinaire. Les 13 grandes souches sont installées dans la perspective de la Cathédrale d’Amiens ; elles forment un ensemble magmatique, musculeux, de vastes fragments décapités et enchevêtrés. La quiétude estivale et la planéité du site, son ouverture sur le ciel et la proximité immédiate du rieu autorisent un contraste fort avec leur relief d’origine ; l’installation évoque une image de la violence au repos : la fin d’un drame en attendant le suivant…

L'artiste

Sylvie Bonnot

Sylvie Bonnot est née en France en 1982 ; elle vit et travaille en Saône-et-Loire. Entre photographie et création plastique, son travail fait régulièrement l’objet d’expositions personnelles : Baikonur Tour Vol.1, Ségolène Brossette Galerie, Paris, 2020 ; Baikonur Tour Vol.2, Interface, Dijon, 2020 ; Derrière la Retenue I, II, III, Fondation Facim - EDF Hydro Alpes, 2020 ; Le Baïkal Intérieur, Bleu du Ciel, Lyon, 2018 ; Contre- Courants, Musée de La Roche-sur-Yon, 2018. Son travail a figuré dans les expositions collectives suivantes : Reconfiguration des Particules, Le Bel Ordinaire, Pau, 2020 ; Mobile/Immobile, Archives Nationales, Paris, 2019 ; Gravité Zéro, Les Abattoirs, Toulouse, 2018 ; Zones Blanches, Musée de La Roche-sur-Yon, 2018 ; Making Things Happen - Young Artists in Dialogue et UNSEEN, The Merchant House, Amsterdam, 2017. Plusieurs publications monographiques témoignent de ses recherches : Contre-Courants, Paris, 2016 ; Sylvie Bonnot -The Merchant House 5.1, Amsterdam, 2017 ; Derrière la Retenue, Arles, 2017.