Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

La 11e édition est en cours de préparation !

Nous vous donnons rendez-vous à partir du MARDI 14 JUILLET pour l’ouverture du Festival édition 2020
– sous réserve des évolutions de la crise sanitaire et des consignes gouvernementales.
Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
.
Un numéro vert est également disponible pour répondre à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens
14 juillet – 18 octobre 2020

Île aux Fagots – Amiens 
accès libre et gratuit en déambulation
Depuis le Pont de Beauvillé à Amiens, rejoignez le chemin de halage et entrez par le n°43 sur l’Île aux Fagots pour découvrir un premier espace présentant une dizaine de créations artistiques et paysagères ; en sortant, prolongez votre visite jusqu’à l’île Robinson en longeant la Somme.
> 14 juillet – 31 août • du mardi au dimanche, 12h30-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au dimanche, 13h30-19h

Port à fumier – Camon
accès payant avec location d’une barque électrique
Louez une barque électrique à Camon au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), et naviguez pendant 2h30 d’une parcelle à l’autre pour parcourir les jardins et appréciez les installations disposées autour de l’étang de Clermont.
> 14 juillet – 31 août • du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h

La BILLETTERIE EN LIGNE est fermée jusqu’à nouvel ordre.
Pour toute information, vous pouvez adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com
Le tarif de location d’une barque électrique se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max.
> 19€ / 1-2 pers. • 24€ / 3-4 pers. • 29€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans
auquel s’ajoute la redevance ASCO pour la protection & la préservation des Hortillonnages
> 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

Pour les réservations GROUPES, vous pouvez contacter dès à présent Marine Bigot, chargée de médiation et de relation avec le public : +33 (0)6 37 25 74 70 – m.bigot@artetjardins-hdf.com

À très bientôt !

L’Équipe d’Art & jardins l Hauts-de-France
+33 (0)3 22 52 52 96 – contact@artetjardins-hdf.com

Trophée aux petites racines > Sylvie Bonnot, 2020

Trophée aux petites racines > Sylvie Bonnot, 2020
lundi 6 avril 2020 Marine Bigot
  • Sylvie Bonnot © Sylvie Bonnot

Trophée aux petites racines > Sylvie Bonnot, 2020

La complexité du milieu des Hortillonnages et son histoire stratifiée ont conduit Sylvie Bonnot à imaginer cette année une nouvelle proposition reposant aussi bien sur le cœur d’activité du site, et plus précisément la production de légumes racines, que sur le passé industriel de la ville d’Amiens. En provocant l’élévation à grande échelle de ce qui se développe de manière invisible sous la terre pour l’ériger en totems, l’artiste cherche à réveler, à mettre en lumière les systèmes racinaires de produits primeurs comme la carotte, le céleri ou le radis rouge. Trophée aux petites racines est une installation dont la logique des formes et des surfaces est aussi formelle qu’organique tel un écho à la vie souterraine essentielle à l’ancrage et à la nutrition de toute production. La variété des racines et de leurs implantations dans le sol s’exprime ainsi dans les compositions photographiques monumentales, chacune imprimée sur un volume de béton fibré. Les petites racines à l’échelle démultipliée glissent sur une hauteur de 3 mètres, et s’accrochent aux parois de 2,5 mètres de circonférence des cheminées-colonnes ; ces volumes dérivent de tuyaux en béton armé eux aussi habituellement enterrés. Dès lors, les écheveaux racinaires se déploient en regard des houppiers des hauts arbres alentours qui s’inscrivent dans un périmètre à la dynamique également concentrique. Trophée aux petites racines vise, par ailleurs, à intégrer l’image à la sculpture. Grâce à un procédé expérimental, basé sur le principe de la mue, la photographie fait corps avec le support en volume. Par cette technologie d’impression innovante, la transposition de la photographie composite est réalisée directement dans la masse du béton tout en lui conférant un léger affleurement. L’image de l’organe souterrain tubérisé se mue en bas-relief, et la photographie fait corps avec les volumes érigés dans une évocation lointaine des trophées romains, entre grenouilles et roseaux.

L'artiste

Sylvie Bonnot

Sylvie Bonnot est née en France en 1982 ; elle vit et travaille en Saône-et-Loire. Entre photographie et création plastique, son travail fait régulièrement l’objet d’expositions personnelles : Baikonur Tour Vol.1, Ségolène Brossette Galerie, Paris, 2020 ; Baikonur Tour Vol.2, Interface, Dijon, 2020 ; Derrière la Retenue I, II, III, Fondation Facim - EDF Hydro Alpes, 2020 ; Le Baïkal Intérieur, Bleu du Ciel, Lyon, 2018 ; Contre- Courants, Musée de La Roche-sur-Yon, 2018. Son travail a figuré dans les expositions collectives suivantes : Reconfiguration des Particules, Le Bel Ordinaire, Pau, 2020 ; Mobile/Immobile, Archives Nationales, Paris, 2019 ; Gravité Zéro, Les Abattoirs, Toulouse, 2018 ; Zones Blanches, Musée de La Roche-sur-Yon, 2018 ; Making Things Happen - Young Artists in Dialogue et UNSEEN, The Merchant House, Amsterdam, 2017. Plusieurs publications monographiques témoignent de ses recherches : Contre-Courants, Paris, 2016 ; Sylvie Bonnot -The Merchant House 5.1, Amsterdam, 2017 ; Derrière la Retenue, Arles, 2017.