Réservation en ligne

RÉSERVATION EN LIGNE

La 11e édition est en cours de préparation !

Nous vous donnons rendez-vous à partir du MARDI 14 JUILLET pour l’ouverture du Festival édition 2020
– sous réserve des évolutions de la crise sanitaire et des consignes gouvernementales.
Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
.
Un numéro vert est également disponible pour répondre à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

Festival international de jardins
Hortillonnages Amiens
14 juillet – 18 octobre 2020

Île aux Fagots – Amiens 
accès libre et gratuit en déambulation
Depuis le Pont de Beauvillé à Amiens, rejoignez le chemin de halage et entrez par le n°43 sur l’Île aux Fagots pour découvrir un premier espace présentant une dizaine de créations artistiques et paysagères ; en sortant, prolongez votre visite jusqu’à l’île Robinson en longeant la Somme.
> 14 juillet – 31 août • du mardi au dimanche, 12h30-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au dimanche, 13h30-19h

Port à fumier – Camon
accès payant avec location d’une barque électrique
Louez une barque électrique à Camon au Port à fumier, 35 rue Roger Allou (au niveau du parking), et naviguez pendant 2h30 d’une parcelle à l’autre pour parcourir les jardins et appréciez les installations disposées autour de l’étang de Clermont.
> 14 juillet – 31 août • du mardi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 10h-19h
> 1er septembre – 18 octobre • du mercredi au vendredi, 13h30-19h / samedi et dimanche, 11h-19h

La BILLETTERIE EN LIGNE est fermée jusqu’à nouvel ordre.
Pour toute information, vous pouvez adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com
Le tarif de location d’une barque électrique se décline en fonction du nombre de personnes, de 1 à 6 max.
> 19€ / 1-2 pers. • 24€ / 3-4 pers. • 29€ / 5-6 pers. • gratuit – 3 ans
auquel s’ajoute la redevance ASCO pour la protection & la préservation des Hortillonnages
> 1€ / 11 ans et + • 0,50€ / 3-10 ans

Pour les réservations GROUPES, vous pouvez contacter dès à présent Marine Bigot, chargée de médiation et de relation avec le public : +33 (0)6 37 25 74 70 – m.bigot@artetjardins-hdf.com

À très bientôt !

L’Équipe d’Art & jardins l Hauts-de-France
+33 (0)3 22 52 52 96 – contact@artetjardins-hdf.com

Mémoire d’arbre > Yuhsin U Chang, 2020

Mémoire d’arbre > Yuhsin U Chang, 2020
lundi 6 avril 2020 Marine Bigot
  • Yuhsin U Chang © Yuhsin U Chang
  • Yuhsin U Chang © Yuhsin U Chang

Mémoire d’arbre > Yuhsin U Chang, 2020

Dans cette nature aménagée et arborée, ça et là, des troncs attendent et viennent ponctuer notre regard. Couchés ou verticaux, en décompositions plus ou moins avancées, ils forment un autre paysage, un tiers territoire qui niche les activités souvent imperceptibles et sans cesse renouvelées des insectes, des larves, des vers, des coléoptères, bref de tout ce qui perpétue une nature vivante et active. Cette nature ouvre les portes à un futur positif comme d’un monde à la biodiversite préservéé. Pour l’édition ELDORADO lille3000, Yuhsin U Chang avait répéré dans le parc des Buissonnets un arbre mort, isolé, encore vertical, sans frondaison, massif, au système racinaire imposant d’où émergent ses deux fûts pour réaliser sa sculpture Mémoire d’arbre. Démontée et réinstallée sur une parcelle du Festival, l’œuvre conserve toute sa force plastique et son intensité émotionnelle. Elle s’insère là encore dans un cadre paysager et une nature particulière puisque, sur le territoire des Hortillonnages, le vivant est présent sous différentes formes, toutes liées à l’intervention de l’homme dans le temps. Geste sculptural et métaphorique, l’œuvre Mémoire d’arbre dessine un cycle entre passé et présent, redessinant le cycle de transformation du vivant : un lien, un lieu de transformation, un passage tout en l’inscrivant dans la mémoire des arbres.

L'artiste

Yuhsin U Chang

Yuhsin U Chang est née en 1980 à Taïwan ; elle vit et travaille à Paris. Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges et de l’Université Paris I - Panthéon Sorbonne en Master 2 Recherche Arts Plastiques, elle explore la frontière entre l’inerte et le vivant : la matière organique constitue son moyen d’expression préféré. Elle utilise des matériaux bruts (poussière, laine de mouton, fibre de lin, cuir, bois) assemblés et organisés dans un langage sculptural. Ces matériaux organiques, résiduels sont par ailleurs utilisés et travaillés pour leur capacité à produire un état transitoire, en suspens, en devenir. Les sculptures, souvent in situ et de grandes dimensions, s’appuient sur l’histoire des lieux, la typologie et la topographie des espaces où elles viennent se déployer, tout en créant une relation directe « intime » avec le contexte. Qu’il s’agisse de sculptures ou de photographies, ses oeuvres explorent les formes et la poétique du vivant.