Réservation en ligne

Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens

Cher public, Chers visiteurs,
Nous vous remercions d’être venus nombreux pour découvrir les créations de la 12ème édition du Festival international de jardins | Hortillonnages Amiens.
Actuellement fermé, le Festival ouvrira à nouveau ses portes du jeudi 26 mai au dimanche 16 octobre 2022.

Pour toute demande d’informations, nous vous invitons à nous adresser un courriel à communication@artetjardins-hdf.com

Au plaisir de vous retrouver pour la prochaine édition !

L’équipe d’Art & Jardins | Hauts-de-France

Mémoire d’arbre > Yuhsin U Chang, 2020

Mémoire d’arbre > Yuhsin U Chang, 2020
lundi 6 avril 2020 Marine Bigot
  • Yuhsin U Chang © Yann Monel
  • Yuhsin U Chang © Yann Monel
  • Yuhsin U Chang © Yann Monel
  • Yuhsin U Chang © Yuhsin U Chang

Dans cette nature aménagée et arborée, ça et là, des troncs attendent et viennent ponctuer notre regard. Couchés ou verticaux, en décompositions plus ou moins avancées, ils forment un autre paysage, un tiers territoire qui niche les activités souvent imperceptibles et sans cesse renouvelées des insectes, des larves, des vers, des coléoptères, bref de tout ce qui perpétue une nature vivante et active. Cette nature ouvre les portes à un futur positif comme d’un monde à la biodiversite préservéé. Pour l’édition ELDORADO lille3000, Yuhsin U Chang avait répéré dans le parc des Buissonnets un arbre mort, isolé, encore vertical, sans frondaison, massif, au système racinaire imposant d’où émergent ses deux fûts pour réaliser sa sculpture Mémoire d’arbre. Démontée et réinstallée sur une parcelle du Festival, l’œuvre conserve toute sa force plastique et son intensité émotionnelle. Elle s’insère là encore dans un cadre paysager et une nature particulière puisque, sur le territoire des Hortillonnages, le vivant est présent sous différentes formes, toutes liées à l’intervention de l’homme dans le temps. Geste sculptural et métaphorique, l’œuvre Mémoire d’arbre dessine un cycle entre passé et présent, redessinant le cycle de transformation du vivant : un lien, un lieu de transformation, un passage tout en l’inscrivant dans la mémoire des arbres.

L'artiste

Yuhsin U Chang

Yuhsin U Chang est née en 1980 à Taïwan ; elle vit et travaille à Paris. Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges et de l’Université Paris I - Panthéon Sorbonne en Master 2 Recherche Arts Plastiques, elle explore la frontière entre l’inerte et le vivant : la matière organique constitue son moyen d’expression préféré. Elle utilise des matériaux bruts (poussière, laine de mouton, fibre de lin, cuir, bois) assemblés et organisés dans un langage sculptural. Ces matériaux organiques, résiduels sont par ailleurs utilisés et travaillés pour leur capacité à produire un état transitoire, en suspens, en devenir. Les sculptures, souvent in situ et de grandes dimensions, s’appuient sur l’histoire des lieux, la typologie et la topographie des espaces où elles viennent se déployer, tout en créant une relation directe « intime » avec le contexte. Qu’il s’agisse de sculptures ou de photographies, ses oeuvres explorent les formes et la poétique du vivant.